Le covid 19 en France en 2021
 

Le pass sanitaire et l'Étoile Jaune, quel est le rapport ?
 

Depuis le 18 juillet 2021, des milliers de français manifestent contre le pass sanitaire dont certains avec l'étoile de David (cf. la photo ci-dessous). Plusieurs hommes politiques ainsi que quelques rares éminentes personnes de religion juive se disent scandalisés et ont condamné ce qu'ils perçoivent comme étant un acte antisémite et une injure aux anciennes victimes de la Shoa, sans que curieusement aucune plainte n'ait été enregistrée. Si mémoire il doit y avoir, autant se souvenir comment tout a commencé à partir de l'accession au pouvoir de Hitler en 1933, huit longues années avant le début de la Shoa.

https://www.lemonde.fr/politique/article/2021/07/19/le-port-de-l-etoile-jaune-lors-des-manifestations-contre-le-pass-sanitaire-suscite-l-indignation_6088738_823448.html
https://www.lefigaro.fr/flash-actu/une-ministre-israelienne-denonce-les-comparaisons-entre-l-etoile-jaune-et-le-pass-sanitaire-20210720

 

 
Manifestation contre le pass sanitaire du 17 juillet 2021 à Paris

 

Le 1er avril 1933, les Nazis lancèrent la première action planifiée d'ampleur nationale contre les Juifs : un boycott visant les professions libérales et les commerces juifs. Le boycott fut présenté comme un acte de représailles et de vengeance contre une fausse rumeur qui accusait à tort les Juifs allemands et étrangers, aidés par des journalistes étrangers, de faire circuler dans la presse internationale des histoires d'atrocités pour nuire à la réputation de l'Allemagne nazie.

Le jour du boycott, les SA (Sturmabteilung ou sections d'assaut) se postèrent devant les magasins juifs ainsi que devant les cabinets des médecins et des avocats juifs. L'étoile de David fut peinte en jaune et en noir sur des milliers de portes et de fenêtres, accompagnée de slogans antisémites tels que "N'achetez pas chez les Juifs" et "Les Juifs font notre malheur". Des actes de violence furent perpétrés contre des Juifs et des biens juifs dans toute l'Allemagne, la police n'intervenant que rarement.

Bien que ce boycott, organisé par les responsables locaux du parti nazi, ne dura qu'une seule journée et laissa indifférent de nombreux Allemands qui continuèrent à acheter dans les magasins tenus par des Juifs, il marqua le début d'une campagne d'ampleur nationale du parti nazi contre l'ensemble de la population juive. Une semaine plus tard, le gouvernement adopta une loi limitant les emplois publics aux seuls "Aryens". Les fonctionnaires juifs, y compris les enseignants des écoles et des universités, furent licenciés.

Sources :  https://encyclopedia.ushmm.org/content/fr/article/boycott-of-jewish-businesses
                https://bf.regionkosice.com/wiki/Nazi_boycott_of_Jewish_businesses

   
   


Si, en 1933, Hitler a mis en place une opération ségrégationniste, en empêchant les Juifs d'accueillir du public dans leurs magasins et en licenciant la plupart des fonctionnaires juifs, le gouvernement fait de même aujourd'hui en empêchant la plupart des non vaccinés d'entrer dans un bon nombre de commerces, de restaurants, d'hôpitaux et autres lieux de vie, et en permettant le licenciement de ces mêmes non vaccinés. En somme, le gouvernement veut nous faire croire que les non vaccinés représentent un danger pour la nation, comme l'ont fait jadis les Nazis envers les Juifs, en 1933. Quelle similitude !
 

La ressemblance entre les deux dictateurs avait déjà sauté aux yeux de certains en 2018 :
 

 
Couverture du nouvel Observateur du 11 janvier 2018


Couverture de "M", le magazine du Monde du 27 décembre 2018
https://imagesociale.fr/6975

 

Là encore, comme les attitudes de ces deux orateurs se ressemblent !  Sans commentaire !  (vidéo - 1 mn)


 

Affichage 4 x 3 à l'entrée ouest de Toulon par M.A Flori en juillet 2021

 

Et il a fallu attendre 1944 pour que les alliés découvrent l'ampleur de la solution finale. Aujourd'hui, comment ne pas entendre ceux qui dénoncent la possible dangerosité des vaccins en phase de test qu'on nous propose, vaccins qui pourraient ou non affecter à l'avenir nos systèmes immunitaires et/ou reproducteurs et ainsi préparer une future mortalité bien plus grande que celle que l'on connaît aujourd'hui, une interrogation à laquelle personne, à l'heure actuelle, n'est honnêtement capable de répondre. Alors, quid du principe de précaution, quid de la balance entre les bénéfices et les risques d'une telle vaccination en occident alors que le reste du monde se vaccine en grande majorité avec un vaccin classique et éprouvé, quid d'un pass sanitaire dont les bénéficiaires vaccinés peuvent transmettre autant la maladie que ceux qui ne sont pas vaccinés contre le covid 19 ?  source : https://www.youtube.com/watch?v=sCqqbP6Oe_Q
 

Non !  En 2022, n'élisez surtout pas quiconque aurait soutenu l'instauration du pass sanitaire !

 

-------------------------------------------------------------------------------

 

RM  -  Août  2021