Seulement quelques mois pour fabriquer un vaccin d'un nouveau type !


1) Rappel des épisodes pandémiques survenus depuis 50 ans
 

 

 

Grippes et Ébola           
 

1) Pandémie de H3N2 (Grippe de Hong Kong), de l'été 1968 jusqu’au printemps 1970
Provenance : Chine
Dans le monde : env. 1 milliard de personnes contaminées, entre 1 et 4 millions de décès
Taux réel de létalité : 0,2 %  (la moyenne du taux de létalité de la grippe saisonnière est de 0,1 %)
Conclusion : un virus très contagieux mais peu mortel (les premiers vaccins sont apparus en 1969)
Source :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Grippe_de_Hong_Kong
 

2) Pandémie A H1N1 (Grippe russe de 1977) de 1977 jusqu’en 1979
Provenance : Chine, vraisemblablement causée par une erreur de manipulation humaine en laboratoire
Dans le monde : env. 700 000 décès
Conclusion : un virus contagieux mais peu mortel
Source :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Grippe_russe_de_1977
 

3) Pandémie A H1N1 (Grippe de 2009) de 2009 jusqu’en 2010
Provenance : Mexique, zoonose non prouvée
Dans le monde : entre 700 millions et 1,9 milliard de personnes contaminées,
                        entre 151 700 et 575 400 décès
Taux réel de létalité : entre 0,3% à 1,5%
Conclusion : un virus contagieux mais peu mortel
Source :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Grippe_A_(H1N1)_de_2009#Contagiosit%C3%A9

4) Épidémies du continent africain liées au virus Ebola, de 1976 et actuellement en voie d'extinction
Provenance : Zaïre, zoonose non prouvée
En Afrique :  2655 personnes contaminées, 1722 décès
Moyenne du Taux réel de létalité : 42,66 %   (les premiers vaccins sont apparus en 2015)
Conclusion : un virus peu contagieux mais très mortel
Source :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Virus_Ebola

 

   

Les Coronavirus            


1) Épidémies dans le monde de SRAS-CoV1 ou SARS-CoV1 (coronavirus) de novembre 2002 à juillet 2003
Provenance : Chine, zoonose à point de départ de virus de chauve-souris (non prouvé)
Dans le monde : 8000 personnes contaminées dont 774 décès
Taux réel de létalité : 10 %  (des prototypes de vaccin sont apparus à partir de 2004)
Conclusion : un virus peu contagieux mais assez mortel
Le 12 avril 2014, l'Institut Pasteur publie un communiqué pour le moins étonnant :
il aurait «égaré» 2348 tubes contenant du Sras-CoV1 !
Sources :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_respiratoire_aigu_sévère
                  http://www.slate.fr/monde/86027/histoire-de-virus-echapper-laboratoires
                  https://www.pasteur.fr/fr/communique-presse-institut-pasteur


2) Épidémies dans le monde de MERS-CoV (coronavirus) de septembre 2012 à janvier 2020
Provenance : Arabie Saoudite, zoonose à point de départ de virus de dromadaire (non prouvé)
Dans le monde : 2519 personnes contaminées, 866 décès
Taux réel de létalité : 30 %  (aucun vaccin disponible)
Conclusion : un virus peu contagieux mais très mortel
Sources :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Coronavirus_du_syndrome_respiratoire_du_Moyen-Orient
                  https://www.who.int/csr/don/24-february-2020-mers-saudi-arabia/fr


3) Pandémie de Covid 19 (coronavirus) de novembre 2019 et actuellement en cours
Provenance : Chine, zoonose à point de départ de virus de chauve-souris ou de Pangolin  (non prouvé)
Au 1er mai 2021, dans le monde : 150 millions de personnes contaminées, 3,1 millions de décès
Estimation actuelle du taux réel de létalité : env. 0,5 %  (vaccins disponibles depuis 2020)
Conclusion : un virus assez contagieux mais peu mortel
Sources :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Pandémie_de_Covid-19
                  https://www.who.int/bulletin/volumes/99/1/20-265892-ab/fr/

 

 


2) Questionnement
 

Depuis l'apparition des épidémies mondiales du SRAS-CoV1 en 2002, et du MERS-CoV en 2012, dans certains laboratoires, la recherche s'est focalisée sur l'étude des coronavirus. Peut-on en conclure que les vaccins qu'on nous propose aujourd'hui n'ont pas été élaborés en quelques mois mais plutôt en une quinzaine d'années de recherche sur les coronavirus, surtout s'il s'agit aujourd'hui de nouveaux types de vaccin tel que l'ARN messager ou les vaccins dits à vecteur viral non réplicatif ?

Alors si on nous fait croire que ces vaccins ont été mis au point en quelques mois depuis l'apparition du Covid 19 en Chine, c'est peut être pour nous cacher la réalité du savoir accumulé sur cette famille de virus.

La dernière question que je me pose est que si on considère l'évolution sans cesse croissante de la recherche en biologie et le savoir actuel sur les coronavirus, on peut se poser la question si cela n'a pas donné l'idée à une organisation fort mal intentionnée de profiter d'un coronavirus plus ou moins modifié en laboratoire et de le disséminer à sa guise dans le monde sans que personne ne s'en doute, après s'être assuré de l'existence de vaccins et de traitements au moment de lâcher le virus pour la première fois dans la population chinoise de Wuhan.

Certes ça fait beaucoup de si, mais quand on y pense on trouve bien des bateaux en bouteille, alors avec les progrès de la science et le réchauffement climatique, sans cesse croissants, pourquoi pas un jour Paris dans une grande bouteille réfrigérée !

 


 

3) L'Inde et le Remdesivir
 

Le 14 mai 2020, Hetero, l'une des plus grandes sociétés pharmaceutiques spécialisées en médicaments génériques en Inde et le plus grand producteur de médicaments antirétroviraux au monde, a annoncé avoir conclu un accord de licence avec Gilead pour la fabrication et la distribution du Remdésivir pour le traitement du COVID-19. Dans le cadre de cet accord de licence, Hetero fournira le Remdésivir dans 127 pays, dont l'Inde, sous réserve des approbations réglementaires dans les pays respectifs.
Source: https://www.prnewswire.com/news-releases/hetero-conclut-un-accord-de-licence-avec-gilead-sciences-inc-pour-la-fabrication-et-la-distribution-du-remdesivir-contre-le-covid-19-dans-127-pays-dont-l-inde-837956799.html

Le 20 novembre 2020 l’OMS a publié  une recommandation conditionnelle contre l’administration du Remdesivir.
Source :  https://www.who.int/fr/news-room/feature-stories/detail/who-recommends-against-the-use-of-remdesivir-in-covid-19-patients

A la fin 2020, le traitement du Remdesivir pour le traitement du COVID-19 est suspecté d'engendrer des mutations.
Sources :
https://www.santelog.com/actualites/covid-19-immunosuppression-et-infection-chronique-des-occasions-de-mutation
https://www.cam.ac.uk/research/news/study-highlights-risk-of-new-sars-cov-2-mutations-emerging-during-chronic-infection
https://ateliers.cfjlab.fr/2021/02/15/vrai-ou-faux-le-remdesivir-est-il-a-lorigine-des-mutations-du-covid-19-comme-laffirme-didier-raoult/

Le 27 avril 2021, sous la coordination de l’Union européenne, la Belgique a décidé d’envoyer l’équivalent de 3 millions d’euros de Remdésivir à l'Inde (9 000 flacons pour 3 millions d’euros, soit plus de 330 euros l’unité, c’est plus qu’étonnant)
Sources :
https://www.lavenir.net/cnt/dmf20210427_01575642/de-l-oxygene-et-du-remdesivir-seront-envoyes-de-l-ue-vers-l-inde-dans-les-prochains-jours
https://www.lalibre.be/belgique/politique-belge/pourquoi-la-belgique-envoie-du-remdesivir-un-medicament-inefficace-et-tres-couteux-a-l-inde-6086e519d8ad5816b4d0a008

Questionnement : Si l'OMS et bien d'autres ne recommandent pas le traitement au Remdesivir et s'il y a un risque qu'il engendre des mutations au COVID-19, pourquoi le principe de précaution ne s'impose t-il pas ? Pourquoi les gouvernements ne s'opposent-ils pas à l'utilisation du Remdesivir ?  Serait-ce là aussi une même organisation fort mal intentionnée qui serait à l'origine de ce scandale ?

 

-------------------------------------------------------------------------------

 

RM  -  Avril  2021