Vaccins covid-19 : des vaccins dangereux ou très dangereux ?

 

 


.
Comparaison entre la vaccination covid-19 et celle de la grippe (saison
2010-2011)

Enquête de l'ANSM : pharmacovigilance du vaccins le plus utilisé covid-19 avec 68 603 875 doses injectées :
https://ansm.sante.fr/dossiers-thematiques/covid-19-vaccins/covid-19-suivi-hebdomadaire-des-cas-deffets-indesirables-des-vaccins
Pfizer BioNTech : Pour ce vaccin l'ANSM a enregistré 1 cas grave sur 5 288 injections et 1 décès sur 75 721 injections  -  Rapport ANSM

Pharmacovigilance du vaccins le plus utilisé grippe A (campagne 2009-2010) en France avec 4 100 000 doses injectées :
résumé rapport grippe 2009-2010   &   https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0001407919319910
Pandemrix  :  Pour ce vaccin l'étude a recensé 1 cas grave sur 19 617 injections et 1 décès sur 186 363 injections

Conclusions
: d'après les études de la Pharmacovigilance, le vaccin Pfizer occasionne à court terme 3,7 fois plus de cas graves et révèle 2,46 fois plus de décès signalés qu'avec le vaccin Pandermix de la grippe. Et si on en croit le nombre d'études parallèles, ces chiffres seraient bien plus élevés, et pourraient l'être encore bien plus à plus long terme.


Suivi de l’essai clinique de Pfizer : un vaccin sûr et efficace ?
https://www.profession-gendarme.com/pfizergate-revelations-sur-des-essais-cliniques-falsifies-par-le-triptyque-pfizer-ventavia-fda/
https://www.profession-gendarme.com/suivi-de-lessai-clinique-de-pfizer-a-six-mois-sur-et-efficace/

https://www.profession-gendarme.com/pfizer-contre-pfizer-la-derniere-etude-est-frauduleuse/

 

 

 

La mortalité augmente-t-elle avec la vaccination ?  (vidéo 1)

Une preuve en graphiques ? - 22 septembre 2021 - 2 mn
https://odysee.com/@Stefano:9/décès-COVID-avant-et-pendant-vaccination:7


 

Télécharger la vidéo


 

La mortalité augmente-t-elle avec la vaccination ?  (vidéo 2)

Corrélation entre mortalité et vaccination - 18 mn
https://odysee.com/@Vérités:5


 

Télécharger la vidéo


 

La mortalité augmente-t-elle avec la vaccination ?  (vidéo 3)

Les leçons d'Israël : explications - 22 mn 30 s
https://www.youtube.com/channel/UCX6iYvJWGOQfGsFo2KSSm-w


 

Télécharger la vidéo


 

La mortalité augmente-t-elle avec la vaccination ?  (vidéo 4)

Bande annonce du documentaire "Primum non nocere", la suite de "Hold-up"
Octobre 2021 - 11 mn
 


 

Télécharger la vidéo

 

Conférence de presse au parlement européen : 6 députés révoltés s'expriment

Intervenants :  Cristian Terhes (Parti national paysan chrétien-démocrate roumain), Francesca Donato (Ligue du Nord - Italie), Christine Anderson (Alternative pour l'Allemagne) et Ivan Zinczyk (indépendant - Croatie)
28 octobre 2021 - 19 mn 30 s -
https://www.youtube.com/watch?v=t7gO1byQozk

Le secrétariat général du Parlement européen a décidé de rendre obligatoire le pass sanitaire sur ses trois sites. Également concernés par ces restrictions, des députés de tous bords dénoncent une violation de leurs droits fondamentaux et ont écrit une lettre de protestation au président du Parlement européen, David Sassoli. Cette lettre a été signée par l'eurodéputée EELV française Michèle Rivasi, le centre-droit français François-Xavier Bellamy, l'indépendante italienne Francesca Donato, l'extrême droite française Virginie Joron, l'extrême gauche française Anne-Sophie Pelletier et les eurodéputés conservateurs néerlandais Rob Rooken et Robert Roos. https://francais.rt.com/international/92067-deputes-denoncent-obligation-pass-sanitaire-entrer-parlement-europeen
 


 

Télécharger la vidéo


 

L'affaire Aztra Zeneca
https://www.lesvictimesparlent.fr/
https://odysee.com/@Reinformations:7/L'affaire-Astra-Zeneca:7

L’affaire AstraZeneca, c’est l’histoire d’un scandale sanitaire occidental qui a vu des personnes en parfaite santé mourir peu après l’injection d’un vaccin produit par la multinationale pharmaceutique suédo-britannique. Le sujet est grave : l’enquête est rigoureuse, menée par des journalistes professionnels. - 30 mn 45 s


 

Télécharger la vidéo


 

Le président de la Croatie refuse de vacciner davantage ses concitoyens
mais malheureusement c'est son premier ministre qui en a le pouvoir et il ne le fera pas
https://twitter.com/BAN05063867/status/1440650014007517190

Interview du chef de la république de Croatie Zoran Milanović, diffusée le 10 septembre 2021 sur la chaîne d’information croate N1 Hrvatska - 1 mn 20 s
 


 

Télécharger la vidéo


 

Si vous prenez le vaccin covid, pourrez vous ne plus jamais obtenir une immunité totale ?

https://www.kla.tv/index.php?a=showlanguage&lang=fr&id=20361&date=2021-10-29
 


 

Télécharger la vidéo


 

A Taïwan il y aurait plus de décès suite au vaccin qu'à cause du covid-19

Nouvelle diffusée sur la chaîne d’information NTD News  -  14 octobre 2021 - 35 s
 


 

Télécharger la vidéo


 

Les causes de décès après la vaccination

Conférencee de  presse du 20 septembre 2021 en compagnie des professeurs
Dr. Arne Burkhardt, Dr. Walter Lang et Dr. Werner Bergholz
https://pathologie-konferenz.de/fr/
 


 

Télécharger la vidéo

 

 

Une équipe autrichienne nous dévoilent ce que contiennent les vaccins

Comme plusieurs autres équipes dans le monde, une équipe autrichienne nous dévoile des images microscopiques saisissantes. Conférence de presse du 20 septembre 2021 sur les composants non déclarés des vaccins du covid-19 - 40 mn  -  https://pathologie-konferenz.de/fr/
 


 

Télécharger la vidéo

 

 

Présence d’oxyde de graphène dans les injections Covid

Karen Kingston, ancienne employée de Pfizer et actuelle analyste des industries pharmaceutiques et des dispositifs médicaux, présente les preuves et les documents démontrant le danger indiscutable des injections Covid. Face aux preuves, La conclusion est claire : personne ne devrait se soumettre à ces injections. Elle révèle également l’existence de graphène dans les injections Covid. - 22 mn  -  https://sudouestlibre.com/videos/graphene-dans-les-injections-covid/

 


 

Télécharger la vidéo

 

 

Comparaison du sang vu au microscope avant et après la vaccination

Les effets des vaccins covid-19 sur notre sang - 6 mn
https://odysee.com/@fabroots2:3/Effets-catastrophiques-de-la-vaccination-sur-le-sang:6
 


 

Télécharger la vidéo

 

 

Témoignages à propos des effets secondaires dus aux vaccins covid-19

Témoignages recueillis sur Radio Courtoisie le 21 octobre 2021  -  6 mn
https://odysee.com/@Myriam.Bloch:1/temoignages-les-effets-secondaires-graves-du-vaccin-contre-le-covid-19-Emission-speciale:d


 

Télécharger la vidéo

Recherchez donc les témoignages d'autres victimes de la vaccination sur Internet, vous en trouverez des tas, des tas, et des tas ...



-------------------------------------------------------------------------------

 

Articles :
 

Les pays entièrement vaccinés ont enregistré le plus grand nombre
de nouveaux cas de COVID, selon une étude

https://www.profession-gendarme.com/les-pays-entierement-vaccines-ont-enregistre-le-plus-grand-nombre-de-nouveaux-cas-de-covid-selon-une-etude/

--------------------

 

Une effrayante vague de surmortalité en Europe et aux États Unis

https://www.profession-gendarme.com/une-effrayante-vague-de-surmortalite-en-europe-et-aux-etats-unis-et-ce-nest-pas-la-covid-lomerta-sur-les-vaccins-se-fissure/

--------------------

 

Un rapport révèle que seuls 2,9 % des morts du Covid-19 ont succombé uniquement au virus

https://www.profession-gendarme.com/italie-un-rapport-revele-que-seuls-29-des-morts-du-covid-19-ont-succombe-uniquement-au-virus/

--------------------

 

Des survivants de l'Holocauste écrivent à l'Agence européenne des médicaments


COMMUNIQUÉ DE PRESSE


Avant l'approbation anticipée du vaccin COVID en Europe, "les survivants de l'Holocauste" écrivent à l'Agence Européenne des médicaments pour demander l'arrêt du programme de vaccination.

Les survivants accusent les régulateurs médicaux de ne pas avoir informé avec précision les populations des dangers des vaccins, qualifiant le programme de vaccination de « second holocauste ».

Le 25 août 2021

Les survivants de l'Holocauste et leurs descendants ont remis aujourd'hui une lettre à l’Agence européenne des médicaments suite à la décision de la FDA (Agence américaine des médicaments) d'accorder une approbation complète aux nouveaux lots de vaccins covid-19 Pfizer. Les survivants accusent les autorités de ne pas avoir informé la population de manière adéquate des risques vaccinaux, violant le droit au consentement libre et éclairé en vertu du Code de Nuremberg.

Les vaccins COVID-19 détiennent actuellement une autorisation de mise sur le marché conditionnelle en Europe et restent en essais cliniques de phase 3 jusqu'en 2023.

Les survivants de l'Holocauste écrivent : "Jamais auparavant la vaccination de la planète entière n'avait été accomplie en délivrant un vaccin ARNm synthétique dans le corps humain. C'est une expérience médicale à laquelle le Code de Nuremberg doit s'appliquer... Nous, les rescapés des atrocités commises contre l'humanité pendant la Seconde Guerre mondiale... un déjà-vu si horrible que nous nous levons pour protéger nos semblables."

Les auteurs du vaccin énumèrent 22 événements indésirables graves connus de la FDA avant l'utilisation en urgence de ce vaccin ce qui n’a pas été encore porté à la connaissance du public, y compris les effets secondaires dus à la vaccination comme l’accident vasculaire cérébral, la myocardite, le syndrome inflammatoire multisystémique aiguë de l'enfant, le syndrome Guillain-Barré, les maladies auto-immunes, et les problèmes liés à la grossesse et à l'accouchement.

Selon l’article 6 du Code de Nuremberg, il est dit : « Le degré de risque à prendre ne devrait jamais dépasser celui déterminé par l'importance humanitaire du problème à résoudre. » Les survivants de l'Holocauste notent que la vaccination contre le covid-19 s’avère plus dangereuse que le virus lui-même pour environ 99% de tous les humains, ajoutant qu’une étude documentée par l’université américaine Johns Hopkins portant sur 48 000 enfants conclue que les enfants ne courent aucun risque de contracter le virus. Les données Pfizer montrent que certains enfants, qui n’ont pas été exposés au virus ont eu après vaccination des crises cardiaques et que plus de 15 000 autres ont subi des effets indésirables, dont plus de 900 événements graves et que au moins 16 adolescents sont décédés suite à la vaccination aux États-Unis.

Les signataires ajoutent que selon l’article 10 du Code de Nuremberg, les expériences médicales doivent être interrompues chaque fois que « la poursuite de l'expérience est susceptible d'entraîner une blessure, une invalidité ou une mort constatée sur une personne participant à l’expérimentation. »

Ils soulignent en outre que les autorisations délivrées pour l’utilisation des vaccins violent le droit au consentement volontaire en vertu du Code de Nuremberg car ils n’ont pas été établis « sans l'intervention d'aucun élément de force, fraude, tromperie, contrainte, exagération ou autre forme de contrainte ou de coercition. »

S'il y a 80 ans, c'étaient les Juifs qui étaient diabolisés comme des propagateurs de maladies infectieuses, aujourd'hui, ce sont les non vaccinés.

Les auteurs, qui comptent parmi eux des survivants des camps de concentration, leurs fils, filles et petits-enfants, déclarent : « Il est évident pour nous qu'un autre holocauste de plus grande ampleur est en train de prendre place sous nos yeux. La majorité de la population mondiale ne réalise pas encore ce qui se passe, car ce genre de crime organisé dépasse leur champ d'expérience. Nous, cependant, avons ce savoir. Certains d'entre nous ont des souvenirs personnels.

La lettre est adressée à Mme Emer Cooke, directrice exécutive de l’Agence européenne des médicaments et une copie au Docteur Raimund Bruhin, directeur de Swiss Medic en Suisse, et au Docteur June Raine, directrice générale par intérim de l'Agence de réglementation des médicaments et des produits de santé en Grande-Bretagne.

Les survivants concluent par un appel à Mme Cooke pour qu’elle nous donne le nombre réel de victimes du vaccin, et demandent : « combien de victimes faudra t’il pour éveiller votre conscience ? »
 

Le site "Doctors for Covid Ethics" qui héberge cette lettre : https://doctors4covidethics.org/holocaust-survivors-write-to-the-european-medicines-agency/

La lettre intégrale traduite en français : https://doctors4covidethics.org/wp-content/uploads/2021/09/Stop-Holocaust_Post_FR.pdf



La réponse de l'Agence européenne des médicaments
(traduit en français)


Adresse officielle Domenico Scarlattilaan 6 ● 1083 HS Amsterdam ● Pays-Bas
Une agence de l'Union européenne
Adresse pour visites et livraisons Consulter www.ema.europa.eu/how-to-find-us
Envoyez-nous une question Allez sur www.ema.europa.eu/contact Téléphone +31 (0)88 781 6000

© Agence européenne des médicaments, 2021. Reproduction autorisée moyennant mention de la source.

Adressée à : We For Humanity, trust-in-humanity@pm.me

15 septembre 2021
EMA/520052/2021
Division des parties prenantes et de la communication

Chers Messieurs et Madames,

Merci pour votre lettre adressée à Emer Cooke.

En guise d'introduction, l'EMA trouve les comparaisons que vous faites à la fois inexactes et inappropriées. En effet, cela pourrait être perçu comme dégradant la souffrance et la dignité de ceux qui ont vécu la événements terribles de l'holocauste.

La référence à l'expérimentation médicale est incorrecte car les quatre vaccins COVID-19 autorisés dans le L'UE dispose d'une autorisation de mise sur le marché. Une fois qu'un médicament a obtenu une autorisation de mise sur le marché par un autorité réglementaire, il ne peut plus être considéré comme un produit expérimental et toute référence à un
l'expérience médicale ne s'applique pas.

Pour qu'un médicament soit autorisé dans l'UE via l'EMA, le comité des médicaments à usage humain de l'Agence (CHMP), composé d'experts scientifiques de tous les États membres de l'UE, doit conclure que le la qualité, la sécurité et l'efficacité sont correctement et suffisamment démontrées.

Les vaccins COVID-19 ont été évalués selon les mêmes exigences scientifiques strictes pour la qualité, la sécurité et l'efficacité de tout médicament actuellement sur le marché de l'UE. L'autorisation est accordée après avoir établi un rapport bénéfice/risque positif sur la base de toutes les données disponibles.

Tous les vaccins COVID-19 autorisés par l'UE ont une autorisation de mise sur le marché conditionnelle. En Europe, des autorisations de mise sur le marché conditionnelles sont prévues par la législation de l'UE pour l'autorisation des médicaments dans des situations d'urgence, en réponse à des menaces pour la santé publique dûment reconnues par l'OMS ou Commission européenne. Veuillez noter que les AMM conditionnelles ne sont pas exclusivement réservé aux urgences de santé publique. Elles sont également accordées aux médicaments pour les maladies orphelines ou pour maladies gravement invalidantes ou potentiellement mortelles sur la base de données cliniques moins complètes que normalement requis (mais néanmoins avec un rapport bénéfice/risque positif), et avec des obligations sur les titulaires de l'autorisation de mise sur le marché pour que les données soient complétées ultérieurement.

L'autorisation garantit que les vaccins répondent aux normes rigoureuses de l'UE en matière de sécurité, d'efficacité et de qualité et que des données complètes sont toujours générées après l'approbation. Il offre également un post-cadre réglementaire d'autorisation fondé sur des obligations juridiquement contraignantes. De plus, une surveillance renforcée et rigoureuse de la sécurité est en place pour tous les vaccins COVID-19, afin de garantir que les avantages l'emportent toujours sur les risques.

Lorsque des millions de personnes sont vaccinées, il est inévitable que des incidents ou des maladies rares mais graves surviennent. être détecté après la vaccination. Les essais cliniques ne peuvent pas être alimentés pour détecter tous les événements rares comme ils le feraient les rendre irréalisables. Le rôle du système réglementaire de l'UE est de détecter rapidement de tels incidents, d'enquêter s'il peut y avoir un lien avec le vaccin et de prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger la santé des citoyens de l'UE et veiller à ce que le vaccin continue d'être utilisé en toute sécurité.

Malheureusement, de nombreuses informations erronées circulent sur Internet, notamment en ce qui concerne effets et décès liés aux vaccins COVID-19. Ceci est principalement déclenché par une mauvaise compréhension de la processus de surveillance de la sécurité et les données provenant des bases de données de surveillance de la sécurité telles que EudraVigilance, la source officielle d'informations sur les effets secondaires suspectés dans l'UE. L'EMA et la les autorités nationales compétentes surveillent en permanence cette base de données pour détecter tout nouveau problème de sécurité. L'accès public à ces chiffres de cette base de données est disponible via le site Web suivant : http://www.adrreports.eu. Cependant, de par leur nature même, ces données sont complexes, en constante évolution, hautement technique et difficile à interpréter. Bien que l'EMA offre un accès public à ces informations pour des raisons de transparence, il ne peut fournir à chacun les compétences techniques et la compréhension nécessaires pour l'interpréter.

Il est essentiel de comprendre qu'EudraVigilance accepte les déclarations d'effets secondaires soumises par les patients et professionnels de santé décrivant les événements médicaux observés suite à l'utilisation d'un vaccin, sans exigeant toute preuve que le vaccin en était la cause. Il confirme seulement que l'événement signalé s'est produit quelque temps après l'administration du vaccin.

Le fait que quelqu'un ait eu un problème médical ou soit décédé après la vaccination ne signifie pas que c'était causée par le vaccin. Cela peut avoir été causé, par exemple, par des problèmes de santé non liés à la vaccination. Pour la plupart des médicaments, la grande majorité des effets indésirables suspectés signalés ne sont pas finalement confirmé être dû au vaccin.

Veuillez noter qu'un nombre élevé de déclarations d'effets secondaires suspectés est attendu en raison du grand nombre de personnes vaccinées en peu de temps ainsi que la sensibilisation accrue des gens à la l'importance de signaler tout effet secondaire soupçonné. En outre, des milliers de personnes dans l'UE reçoivent tomber malade ou mourir chaque jour, pour toutes sortes de raisons. Compte tenu du nombre de personnes vaccinées (près de 400 millions de personnes dans l'UE ont reçu les vaccins à ce jour) un nombre très élevé, on s'attend donc à ce que les effets après la vaccination soient signalés après la vaccination.

Comme vous le savez peut-être, l'EMA a identifié quelques effets secondaires rares mais graves avec les vaccins COVID-19, et dans certains cas, mais pas dans tous, ceux-ci se sont avérés mortels. L'EMA a communiqué de ce côté effets et ces informations sont incluses dans les mises à jour de sécurité (voir https://www.ema.europa.eu/en/human-regulatory/overview/public-health-threats/coronavirus-disease-covid-19/treatments-vaccines/vaccines-covid-19/covid-19-vaccines-authorised#safety-updates-for-authorised-covid-19-vaccines-section).

Pour votre commodité, nous avons présenté un aperçu de ces chiffres jusqu'au 5 août 2021 :


Même dans ces cas, qui représentent des analyses d'événements que nous considérons plausiblement liés à vaccination, nous ne pouvons pas dire avec certitude que le vaccin a causé l'un des décès signalés. Pourtant, vous remarquerez que les nombres impliqués sont très petits par rapport au grand nombre de personnes compte tenu des vaccins, ainsi que par rapport au nombre de décès associés au COVID-19 infection (actuellement estimée par le Centre européen de contrôle des maladies à environ 750 000 dans l'UE seul, voir  https://www.ecdc.europa.eu/en/cases-2019-ncov-eueea#:~:text=COVID-19%20situation%20update%20for%20the%20EU%2FEEA%2C%20as%20of,%20%207.40%20%2027%20more%20rows%20).

Les informations complètes sur les effets secondaires connus des vaccins COVID-19 actuellement approuvés peuvent être trouvé dans la section 4 de leur notice liée ici :
____________________________________


1
https://www.ema.europa.eu/en/documents/covid-19-vaccine-safety-update/covid-19-vaccine-safety-update-vaxzevria-previously-covid-19-vaccine-astrazeneca-18-june-2021_en.pdf
2 https://www.ema.europa.eu/en/documents/covid-19-vaccine-safety-update/covid-19-vaccine-safety-update-covid-19-vaccine-janssen-14-july-2021_en.pdf
3
https://www.ema.europa.eu/en/documents/covid-19-vaccine-safety-update/covid-19-vaccine-safety-update-covid-19-vaccine-janssen-11-august-2021_en.pdf

4
https://www.ema.europa.eu/en/documents/covid-19-vaccine-safety-update/covid-19-vaccine-safety-update-comirnaty-14-july-2021_en.pdf

5
https://www.ema.europa.eu/en/documents/covid-19-vaccine-safety-update/covid-19-vaccine-safety-update-spikevax-previously-covid-19-vaccine-moderna-14-july-2021_en.pdf

6
https://www.ema.europa.eu/en/documents/covid-19-vaccine-safety-update/covid-19-vaccine-safety-update-vaxzevria-previously-covid-19-vaccine-astrazeneca-14-july-2021_en.pdf
7 https://www.ema.europa.eu/en/documents/covid-19-vaccine-safety-update/covid-19-vaccine-safety-update-covid-19-vaccine-janssen-22-april-2021_en.pdf
_________________________________________________________________________________________________________

Pfizer (Comirnaty) – https://www.ema.europa.eu/en/documents/product-information/comirnaty-epar-product-information_fr.pdf
Moderna (Spikevax) –  https://www.ema.europa.eu/en/documents/product-information/spikevax-previously-covid-19-vaccine-moderna-epar-product-information_fr.pdf
Astrazeneca (Vaxzevria) - https://www.ema.europa.eu/en/documents/product-information/vaxzevria-previously-covid-19-vaccine-astrazeneca-epar-product-information_fr.pdf
Johnson & Johnson (Janssen ) - https://www.ema.europa.eu/en/documents/product-information/covid-19-vaccine-janssen-epar-product-information_fr.pdf

Veuillez noter que, comme déjà expliqué à votre représentant, M. Engel, dans sa précédente communication avec l'Agence, il est tout simplement faux que la FDA ait identifié une liste d'effets secondaires graves des vaccins avant leur autorisation. Cette information erronée, largement diffusée sur les réseaux sociaux, semble se rapporte à une présentation de la FDA décrivant les événements indésirables d'intérêt particulier (AESI). Ceux-ci sont événements médicaux graves qui sont soit plausibles comme effets secondaires, en raison du mécanisme connu du vaccin ou dans le cadre d'une infection par le SRAS-CoV-2, ou sont survenus après l'utilisation d'autres vaccins, et pour lesquels le système de pharmacovigilance doit donc être particulièrement vigilant et surveiller, à la fois pendant les études cliniques et une fois que la distribution et l'utilisation du vaccin ont commencé. Cela ne signifie pas la événements étaient dus au vaccin. Nous vous exhortons à ne pas diffuser de fausses informations à ce sujet, car cela peut induire le public en erreur avec des conséquences négatives pour sa santé.

Il est également faux d'affirmer que les enfants sont « à risque zéro » face au COVID-19. Bien que le risque de décès puisse être inférieur à celui des groupes plus âgés, l'UNICEF signale près de 9 000 décès liés au COVID parmi les personnes moins de 20 ans en mai 2021 (voir https://data.unicef.org/topic/child-survival/covid-19/). Dans De plus, un nombre important d'enfants sont hospitalisés et la littérature médicale indique que certains ont des symptômes de longue durée qui ont eu un impact sur leur capacité à étudier et à mener une vie normale. De plus, puisque la vaccination contribue à réduire la propagation du virus et le développement de maladies plus nocives variantes, la vaccination des enfants peut également aider à protéger leurs familles et la communauté au sens large.

Enfin, veuillez noter que le mandat légal de l'EMA ne s'étend pas aux questions de consentement, au choix de vaccinations ou la conception de programmes de vaccination, qui relèvent de la responsabilité des agences de médicaments. Nous espérons que vous trouverez ces renseignements utiles.

Sincèrement votre,

Dr Juan García Burgos
Chef du Département de l'engagement du public et des parties prenantes

 

Source : https://doctors4covidethics.org/holocaust-survivors-write-to-the-european-medicines-agency/

 



-------------------------------------------------------------------------------


RM  -  Octobre  2021